UniversDroit : le Wikipédia juridique de l’UdeS

Il n’est pas rare de finir la semaine et de se sentir complètement lobotomisé. Une fois à la maison, les notes semblent floues, des paragraphes sont manquants ou certains principes restent incompris. Les questions abondent, c’est l’incompréhension totale : qu’est-ce qu’une hypothèque légale au Québec? Le chalet acquis avant le mariage fait-il partie du patrimoine familial? Qu’est-ce qu’une comptabilité d’exercice en droit fiscal? Mais surtout, la question qui tue : à quoi ça sert la fameuse emphytéose?

Comme les examens approchent, une recherche exhaustive à la bibliothèque n’est pas envisageable, faute de temps. Puisque Wikipédia ne parle que de droit français, il ne reste plus qu’à s’apitoyer sur son triste sort. Cependant, grâce à la plateforme UniversDroit, une petite lumière apparaît au bout du tunnel. Cette plateforme, mise en place par William Audet, Karl Boulanger, Camille Bélanger et leurs collaborateurs, est une encyclopédie juridique unique. Dans UniversDroit, les étudiants ont accès à de l’information classée par professeur et par cours, leur offrant ainsi un soutien Web incontournable à l’étude. Ce projet collaboratif encourage chaque étudiant à ajouter du contenu pédagogique ou à modifier certains éléments présents pour enrichir la plateforme, au bénéfice de tous ses collègues. Le journal L’Obiter a rencontré les fondateurs pour en apprendre davantage.

Questions et réponses : 

Q : Comment résumeriez-vous UniversDroit?

R : UniversDroit est, en premier lieu, un site Web alimenté par une association d’étudiants bénévoles en droit qui souhaite élaborer en commun une ressource complète de la connaissance juridique. La structure même de ce projet permet à tout futur juriste de l’Université de Sherbrooke de modifier directement le contenu de l’encyclopédie et d’y ajouter ses notes de cours personnelles. En date du 28 octobre 2017, plus de 1 000 000 de mots avaient été écrits sur UniversDroit, 657 pages différentes avaient été créées et 3 334 modifications avaient été apportées par des étudiants dans l’encyclopédie juridique.

Par ailleurs, le projet UniversDroit est loin de s’arrêter là. Il existe deux autres plateformes intitulées JuriLivre et JuriLogi. La première consiste en un site Web facilitant la vente ou la recherche de doctrines ou de livres usagés, ainsi que d’autres textes juridiques grâce au regroupement de diverses ressources sur un même réseau. La seconde est une plateforme permettant aux étudiants en droit de rechercher des colocataires étudiants à la Faculté et de sous-louer leurs logements à d’autres étudiants en droit.

En date d’aujourd’hui, plus de 60 000 pages avaient été visitées par nos collègues étudiants sur l’ensemble des sites Web d’UniversDroit.

Q : Quels sont les principaux obstacles auxquels vous avez dû faire face?

R : Le principal obstacle est très certainement de faire connaître la plateforme aux étudiants de la Faculté. Certains auront annoncé des livres à vendre sur JuriLivre, mais n’auront pas entendu parler de l’encyclopédie. C’est une difficulté qui est plus complexe à surmonter que ce que nous avions envisagé.

Restreindre l’accès au site aux étudiants de la Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke a aussi été plus difficile à dire qu’à faire. Même si, théoriquement, interdire l’accès à UniversDroit à toute personne ne détenant pas une adresse de messagerie @usherbrooke est quelque chose de simple en ce qui concerne la programmation, la tâche s’est avérée être un casse-tête plutôt difficile à résoudre dans notre cas.

Q : Pourquoi se baser sur le principe d’encyclopédie commune au lieu d’un autre?

R : L’avantage d’UniversDroit, un site internet de type Wiki, comparativement à un forum ou un blogue, est que non seulement la plateforme permet le partage et la diffusion d’informations, mais en plus, les visiteurs peuvent contribuer au projet en complétant eux‑mêmes les écrits déjà présents, en corrigeant des fautes, en ajoutant du contenu, en créant des pages ou en améliorant la forme des textes.

Q : Pensez-vous que d’autres universités vont suivre votre initiative?

R : Il est encore trop tôt pour le dire, mais nous avons déjà été approchés par des représentants d’associations étudiantes d’autres facultés de droit.

Q : Un étudiant faisant l’école buissonnière pourrait-il se fier simplement à UniversDroit pour réussir ses cours?

R : Non, cette plateforme interactive a été créée par et pour les étudiants de la Faculté de droit de l’UdeS. Il faut donc être conscient que tout ce qui se trouve sur UniversDroit n’a pas forcément été examiné par des professeurs ayant l’expertise nécessaire pour fournir des informations complètes. Cela ne veut pas dire non plus que vous ne trouverez pas sur UniversDroit des renseignements précis et précieux pour votre étude. La plupart du temps, vous en trouverez, mais UniversDroit ne prétend pas remplacer un cours magistral donné par les professeurs et chargés de cours de la Faculté, encore moins votre étude personnelle.

Q : Comment s’assurer que l’information disponible sur la plateforme n’est pas erronée?

R : La grande majorité des notes de cours sur UniversDroit ont été ajoutées par une équipe de modérateurs qui, pendant l’année scolaire, s’occupe de la surveillance du contenu ajouté sur UniversDroit par les utilisateurs. Ces modérateurs ont accompli un travail remarquable et entièrement bénévole. Partager leurs notes de cours a demandé énormément d’efforts et c’est grâce à eux que nous pouvons aujourd’hui vous présenter un site déjà bien alimenté. Nous tenons à profiter de cette occasion pour remercier chaleureusement Chloé Emond, Sylvain Besombes, Vincent Caron, Marie-Pier Duguay Smith, Kloé Sévigny, Siobhan Mullen, Gabriel Demers, Rosalie Audette-Bourdeau, Gabrielle Bergeron, Émilie Boulanger, Vincent Savard, Camila Velasquez, Frédérique Arbour, Camille Beaudry, Florence Fortier, Louis-Philippe Desjardins et Clémence Trudeau pour leurs remarquables contributions. Leurs efforts ont été et continuent d’être appréciés; ils sont des étudiants exceptionnels d’une rare générosité.

Q : Est-ce qu’UniversDroit a été bien accueillie par les étudiants et par la Faculté?

R : Nous n’avons pas encore effectué de sondage auprès de nos utilisateurs sur la question, mais nous avons eu énormément de rétroaction positive. Toutefois, ce que l’on peut vous dire c’est qu’UniversDroit est une ressource très utilisée. Sur l’encyclopédie, durant une semaine normale, les utilisateurs consultent en moyenne entre 600 et 700 pages par jour.

Q : Plusieurs autres plateformes prennent forme, dont JuriLogi ou JuriLivre. Avez-vous d’autres plans pour l’avenir d’UniversDroit?

R : Nous aimerions élargir la plateforme collaborative aux autres cheminements en droit de la Faculté, tels que le cheminement common law et droit transnational, droit et sciences de la vie ainsi que droit-MBA.

Après une vérification rapide sur Universdroit, l’emphytéose consiste à « permettre aux propriétaires terriens de mettre en valeur leurs terrains en les confiant à des entrepreneurs qui n’ont pas le budget suffisant pour acheter un terrain ». Que vous soyez passionnés d’emphytéose ou toujours dans l’incompréhension totale, pour avoir des réponses à toutes vos questions brûlantes de fin de session, visitez le site Universdroit.


Ce billet a été écrit par Sylvain Besombes